Drôle d'animal,

A vouloir dominer, les mers et océans
A vouloir conquérir, des terres et des empires
Il s’est proclamé à tort, l’égal des géants
L’animal humain qui agit tel un vampire.
Un monde étroit, il faut s'attaquer aux cieux
Il se sent étriqué dans son triste costume
Sur ce petit rocher, l'homme est ambitieux
Rester ici bas, il va souffrir d'amertume.
Bien que mortel, il se prend pour un Dieu
Rien ne lui fait peur, car il est téméraire
Partir vers l'inconnu, il fait ses adieux
Ne tenant pas en place, il a l'esprit grégaire !

Moi, l'homme,

Je suis un homme, conscient de mon état d'humain
Je pense, donc je suis, sauvage ou civilisé
J'ai par nature une culture, un esprit, une pensée
Construisant mon histoire par ma tête et mes mains.
A l'image de Dieu, j'incarne la raison
Animal intelligent, j'évolue, ma vie
Est dominée par la recherche de l'infini
Je veux devenir un surhomme, ange ou démon ?
Je suis un homme, un roseau pensif et craintif
Faible et fort à la fois, aux doutes et aux espoirs
Je crois en un être suprême, j'ai besoin d'avoir
Foi en l'homme, de n'être point un naïf.

Homme,

O homme du passé, du présent et du futur
Les rides du temps ne peuvent affecter ton destin
La main de Dieu s'est posée avec dédain
Sur ton âme, de son empreinte coule un sang impur.
Homme, le mystère de la vie fascine ton orgueil
Tu ouvres à l'univers, les connaissances sacrées
De tes pères, tu découvres dans le plus grand secret
Des énigmes perdues dans les limbes d'un esprit veule.
Homme, tu marqueras de ton passage les chemins
Sinueux de l'éternité, seul animal
Intelligent dans ce monde cruel, où le mal
Comme le bien côtoient les destinées de demain.

Je suis,

Je suis aussi vieux qu’un soleil sénescent
Aussi jeune qu’un lever de lune naissant
Je suis aussi grand qu’un trou noir dans l’infini
Aussi petit qu’un horizon indéfini
Je suis aussi fort que le souffle d’un oiseau
Aussi faible qu’un ouragan qui meurt dans l’eau
Je suis aussi beau qu’un nu de Michel-Ange
Aussi laid que le visage éteint d’un ange
Je suis aussi gai qu’un sourire d’un enfant
Aussi triste que le regard noir du néant
Je suis aussi riche qu’un acteur sans renom
Aussi pauvre que les statues du Parthénon

L’homme nu,

Je sais, je suis mortel, tout simplement humain
Un animal savant, un cerveau et des mains
J’ai bâti empires, palais et beaux châteaux
Conquis la Terre, c’était mes buts, idéaux.
J’ai tué pour gagner, volé pour posséder
Menti pour réussir, trahi pour exister
Détruit la nature, je voulais dominer
Contrôler, avilir l’animal, le dompter.
Un jour, de colère, la vie s’est déchaînée
Je ne pouvais combattre, j’étais enchaîné
Moi l’homme, cet être arrogant, présomptueux
J’ai compris trop tard, que je n’étais pas Dieu !

L’homme était heureux,

On m’a conté, qu’autrefois, l’homme était heureux
C’était aux temps jadis, dans un lointain passé
Des moments naturels, des instants chaleureux
Et la vie faisait son lit, au fil des années.

Oh bien sûr, tout n’était pas formidable
Il fallait travailler, subvenir aux besoins
Recevoir famille, amis, des gens affables
Surtout les petits vieux, on en prenait soin.

Il a fallu la guerre, pour changer d’esprit
Plus d’armée pour tuer et la mort fut bannie
Toujours mortel, presque immortel, un petit prix
En vérité, pour éviter les zizanies.

L’homme était heureux, il pouvait toujours aimer
L’amour était simple, plus de tabous, soucis
Il suffisait de vouloir, parfois réclamer
Chacun d’eux appréciait ces temps adoucis.

Le décor était beau, un certain paradis
Un vrai bonheur, un idéal pour la plupart
Tout était programmé, même les maladies
Le prix, plus de libre choix, entre ces remparts.

Écrit par CRO-MAGNON
L'ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit ! Aristote. J'affirme que mes doutes me font réfléchir ! Cro-Magnon
Catégorie : poèmes d'amitié
Publié le 15/06/2017
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 16/06/2017 à 00:08:58
Beaux poèmes de l'homme de Cro-magnon. J'ai une préférence pour Je suis en référence au mien que j'avais écrit dans le même style. Il est très beau. Bravo.
suane
Posté le 17/06/2017 à 09:22:28
Merci Suane pour ton bravo !
CRO-MAGNON
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

20/10 03:10jacou
Tu es chanceux ! Tu étais d'où, dans le Val-d'Oise ?
20/10 02:53LePoeteDu69
Bonjour jacou ! À Lyon il fait très beau. Mais je viens du Val d'Oise aussi, je connais tes problèmes
20/10 12:46jacou
Bonjour des alentours parisiens, où nuit a rimé avec pluie...
20/10 12:24yubanca
Excellente journée...dep uis Tanger...hier pluie aujourd'hui accalmie ...
20/10 10:19lefebvre
Bises marinette
20/10 10:18marinette
merci daniel
20/10 07:26lefebvre
En cette nouvelle journée, je vous souhaite tous les bonheurs auxquels vous rêvez...et je rajoute les miens +++
19/10 09:52Iloa Mys
Oui, nous lisons et écrivons de beaux textes.
:-)
19/10 09:49jacou
Oui, Yubanca, c'est vrai, avec cette belle ronde des poèmes.
19/10 09:34yubanca
Bonsoir cher monde de la poésie. ..vous lire et toujours un vrai plaisir. ..
19/10 09:22LePoeteDu69
'OR'1'='1
19/10 06:16Shaim
Mokolo
19/10 05:04jacou
Il semble bien, oui.
19/10 05:03douceurdevivre
oui pour tjs
19/10 04:27yubanca
Pour toujours ?
19/10 02:53douceurdevivre
c pas difficile , le seul classer en poeme
19/10 02:53douceurdevivre
non je pense pas
19/10 02:52Comtedesaintgermain
Quel poème ?
19/10 02:51douceurdevivre
clique pour voir si ca te fais pareil
19/10 02:51Comtedesaintgermain
Je suis pas modos

Qui est en ligne

  • Membres :
  • Liberty
  • Et aussi :
  • 42 invités