Un instant où je plonge au creuset de mes mots,
La poésie est là et demande à sortir,
Teintée d'un absolu où chavirent mes maux,
Irréel et concret, le Beau d'un souvenir
Changeant à tout jamais le pivot de mon cœur,
Fondement de ma vie se recréant meilleur.

Une porte s'ouvrant, et deux bras m'enlaçant
Ou plutôt s'accrochant à moi comme un rocher
Qu'on ne croyait pas voir, que l'on n'espérait pas
De peur d'une souffrance à nous faire mourant,
Soulagement intense et cet amour donné
Sans plus se retenir. Ma Rose est dans mes bras.

Des moments défilant comme défile un songe
Nous ne nous lâchons pas, elle est tout près de moi
J'ai cette poésie ne voulant pas se dire,
Préférant observer, absorbant en éponge
Le moindre mouvement, chacun me disant "Toi
Tu es faite pour moi, tu es mon avenir."

Des instants tout à nous, la magie nous liant,
Elle est mon évidence et moi je suis la sienne,
Et nous nous découvrons, nos êtres renaissant
Mélodie ou les mots se fondent à l'antienne
Du chœur de nos pensées désormais se mêlant
Nonobstant la pudeur de se montrer sachant.

Nos deux corps s'unissant, du doux jusqu'au brutal,
De faim, d'apaisement, de sauvage tendresse,
De rires et de pleurs, de besoin et d'envie,
D'un souffle à l'infini, paradis infernal
Que nous créons à deux, où les coups sont caresses
Et les caresses peur de souvenirs enfouis.

Je t'apprends que je t'aime bien au-delà des mots,
Tu m'apprends que je suis le centre de ta vie
Et qu'enfin le bonheur c'est de te serrer fort
Et de veiller sur toi, de te créer le Beau
Que tu mérites tant et qui t'a toujours fui,
Que tu as toujours pris pour le droit à la mort.

Je me prends à vouloir te créer l'avenir
Où tu seras heureuse et où tu me diras
"Oh oui la vie est belle et je le sais enfin"
Et je ressens en moi la force de ne fuir
Face à l'adversité. Tu vois je ne veux pas
Ne pas être celui qui tiendra ta main.

Je ne peux te lâcher quand vient enfin l'heure,
Je ne veux plus partir, c'est trop dur et pourtant
J'ai la force de cent, je suis trop faible ici
Ne veux me dépouiller du tenant de mon cœur,
Je n'ai jamais je crois eu de déchirement
Me blessant à ce point, me suffoquant ainsi.

Et je maudis le temps, et je maudis tous ceux
M'obligeant à partir. Je voudrais qu'un baiser
Fige à jamais l'instant où nous sommes à deux,
En parfaite harmonie, où mon feu et ta glace
Équilibrent nos cœurs, nous faisant fusionner
En ce tout libéré de ce qui nous terrasse.

Écrit par Dehorian
Catégorie : poèmes d'amour
Publié le 11/01/2018
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 11/01/2018 à 14:03:09
Beaucoup de progrès dans ton écriture. Merci.
eric
Posté le 11/01/2018 à 14:22:48
quelle force quelle passion dans vos mots....
romantique
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

16/12 10:25Yuba
Bonjour marinette , Daniel et Georges ..excellent dimanche à toutes et tous :)
16/12 09:54marinette
bonjour à vous tous
16/12 08:42lefebvre
Bonjour Georges et bon dimanche à toutes et à tous
16/12 06:28jacou
Bonjour aux mamans poésies, aux papas poèmes, et à leurs enfants les quatrains tout fous. Bon dimanche !
15/12 12:06jacou
Bonjour Assia et Daniel. Les PC prennent parfois la clé des champs...
15/12 10:38lefebvre
Bonjour, les poètes, mon PC avait des maux, ce qui m’interdisait d’exprimer les miens… de mots.
15/12 10:00Yuba
Bonjour et agréable samedi aux uns et aux autres ...sur vos rails poétiques s'en ira Décembre :)
15/12 06:24jacou
Bonjour ami(e)s, vous que la poésie passionne, inspire, éclaire.
14/12 11:04Yuba
Bonjour Georges , bonjour à toutes et tous qui réveillez le chant des muses ...
14/12 10:15jacou
Bonjour à vous tous qui incarnez la poésie au beau visage humain.
13/12 04:03grêle
Bonjour à tous les poètes et poétesses au coeur rempli de belles images d'évasion
13/12 08:20jacou
Bonjour Assia. Bonjour à vous tous, qui poétisez dans les tempêtes !
13/12 07:52Yuba
Bonjour le Monde ...sourions à la pluie ,au vent à la vie :)
12/12 09:50jacou
Bonsoir Babel et Yeshua.
12/12 08:17Yuba
Pourquoi Choqué ?
12/12 08:06yeshua
je suis choqué
12/12 06:52Babel
Bonsoir ..
12/12 01:13James Px
Le site n'est pas https... ce qui bloque parfois l'accès lorsque je me connecte avec firefox bon on s'en balance mais c'est juste une info... Donc patiente et adieu le pirate...
12/12 09:28jacou
Bonjour Assia. Bonjour aux fervents auteurs et lecteurs.
12/12 08:21Yuba
Bonjour et agréable journée à toutes et à tous :)

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 74 invités