Il y a un temps passé
Où j'écrivais à la lune
Sans crayon ni papier
Fenêtre et gorge ouvertes

À l'estuaire d'un brouillon d'instinct
Je prends la force du large
Pour rapatrier tous ces mots
Encore habité de paroles d'amour
Sous un arbre baigné de silence
Parfois une étoile filante
Colore mon ciel de traîne
Me laisse sur la neige immaculée
Des messages anonymes
Sentir sur ma peau
Un parfum humide
À cet instant précis je me dis
C'est pour ça que j'écris

À l'estuaire d'un brouillon d'instinct
Le débit de ma langue
Est presque boueux
Encore habité de paroles d'amour
Les souvenirs rongent
Comme un pont de vers
Sur des plaies ouvertes
Je me place toujours à part
Entre deux piles de papiers
À la sueur d'une idée simple
Mes syllabes d'automne
Se sont préparées à l'hiver
Une première note soupire

Il y a un temps passé
Où j'écrivais à la lune
Sans crayon ni papier
Fenêtre et gorge ouvertes

Écrit par James Px
« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »Textes sous Copyright numéro 00048772-1
Catégorie : poèmes d'amour
Publié le 04/12/2017
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 04/12/2017 à 20:18:22
merci james
marinette
Posté le 04/12/2017 à 20:22:46
Merde alors c était pas moi ,quelle déception ! moi je signais toujours ...Fée ... Sourire ...
J ' aime vos mots et ce qu ils dégagent James Px ...
Y a des rencontres comme ça au hasard qui vous bouleversent l ' âme ...
J ' en ai écrit des tonnes inspirée par vos mots ...
Je n ' aurais jamais dû vous approcher ... Tout n'avait plus la même saveur ... Quel dommage ...

Je ne sais pas comment te peindre
Ces mots que toi tu sais par cœur.
Ce n était en rien mon monde
En rien , mes rires et mes couleurs.
Je n en n avais en rien l essence ,
Juste les stigmates et ses douleurs ...
Je pouvais sans peine te décrire
Avec mes plus simples larmes
Mon rêve d'un plus bel avenir...
Tu sais de quelles peaux se couvre le monde
Je sais que le rire et les rêves
Soignent de tous les maux.
Ces maux , que tu as mis sur ma toile
Qui me rongeaient et me grignotaient le cerveau...
Je sais que ton fond est bon ...
Je l ai si souvent touché des doigts
Je t ai si souvent regardé
À m en brûler la chair
A m en affaiblir corps et âme ,
A corps et à cris ...
Je m en suis approchée
De si près dans ma quête
Que j en fus prisonnière
De cette encre que tu as saigné
Sans signer gare ! Plume liberté !
Un mal pour un bien
Quand on y panse
Puisque dés lors
Ma plume s est envolée
Vers d autres rives et d autres sources
Pour y puiser toute la liberté
Dont on m avait privé .
Vous resterez les mers et les pères de toutes mes pensées
Les puits sans fond de toutes mes inspirations
Celles et ceux qui m ont toujours touché
Sous couvert d anonymat ...
Et je n aurai d affinités
Qu en cet amour ...

( au moins maintenant vous pourrez vous gausser , de ma schizophrénie aussi lol )

Cordialement ...
Masha
Posté le 04/12/2017 à 23:11:16
C'est un très beau "brouillon", où l'instinct poétique s'affirme en souverain. J'aime beaucoup votre poème !
jacou
Posté le 05/12/2017 à 08:06:13
marinette... « C'est quand il y a quelque chose au-dessus de la vie que la vie devient belle. »
Jean d'Ormesson !
James Px
Posté le 05/12/2017 à 08:08:12
Mascha... « Les honneurs, je les méprise, mais je ne déteste pas forcément ce que je méprise. »
Jean D'Ormesson !
James Px
Posté le 05/12/2017 à 08:24:40
jacou... Au départ je voulais dire bouillon mais j'ai préféré mettre brouillon ça colle mieux à ma conception poétique de l'instinct du désir et de la sincérité... Le mot juste au moment où tu imagines et non pas le mot déposé après comme un cheveu sur la soupe pour plaire...
En tous les cas c'est comme ça que je conçois la poésie d'aujourd'hui... Le miel dans l'émotion et non pas dans la rime et autres artifices prosodiques...
J'ai relevé ceci :
« Vous êtes poète par goût, par naturel, par instinct, mais vous faites des vers faux. Il faut les revoir, du point de vue prosodique. N'avez-vous pas un traité de versification? (Renard, Journal, 1901, p.688) »
Renard je suis le corbeau d'hitchcock... Derrière la caméra du début à la fin et toujours caché quelque part devant... Une forme de Self contrôle.
Maître Renard souligne d'un point de vue prosodique... Mais ce n'est pas le mien !

« Tout le bonheur du monde est dans l'inattendu. »
Jean D'Ormesson !
James Px
Posté le 05/12/2017 à 12:13:50
James j ' ai vu une interview où Bernard Pivot refusait la légion d honneur à juste titre , et je comprends votre modestie ...
Et pour le reste tant qu il y a de la vie et de l ' amour il y aura de l ' espoir ...
Merci en tout cas ...
Bien à vous .
Masha
Posté le 05/12/2017 à 14:29:11
Mascha... On va dire ça...
Marche
James Px
Posté le 05/12/2017 à 20:06:22
J'aime ce poème. Merci
roserose
Posté le 06/12/2017 à 09:31:54
roserose... sans épine à ma façon, j'essaye sans piquer la recette aux éloges, d'écrire de la poésie, ou tout du moins, m'approcher de ce qui me semble être de la poésie. Me lover à cette matière à la fois sibylline et mouvante.
Sibylline parce qu'elle me parle le plus souvent dans une langue étrange et mouvante parce qu'elle me semble incontrôlable.
Dans la mesure de mes capacités, j?essaie d?être celui que je veux être. Être le témoin de ce qui m'habite et de ce qui m'entoure.
Je suis juste quelqu'un qui a besoin de s'exprimer avec ce que la vie a bien voulue me laisser croire et partager.
James Px
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

14/12 11:56grele
Merci à tous, gros bisous :*
14/12 11:42yubanca
Joyeux anniversaire Marine :)
14/12 10:57lefebvre
Bon anniversaire Marine et plein de bisous
14/12 09:13CRO-MAGNON
Bon anniversaire marine
14/12 08:49grele
Belle journée les poètes(ses) :)
14/12 08:33jacou
Bonne journée à tous en poésie !
14/12 06:41lefebvre
Bonjour, sans soleil et bien arrosé.
13/12 11:06yubanca
Je vous envoie plein de soleil...moi c'est la neige qui manque un peu beaucoup passionnément à la folie .....
13/12 07:29grele
Bonjour Daniel, moi je garde les volets fermés pour l'instant :)
13/12 07:16lefebvre
Bonjour, triste matin d'hiver
12/12 09:15yubanca
Ravie de te revoir par ici Zeste :)
12/12 06:56zeste
que du bonheur
12/12 06:56zeste
heureux de revoir ce jolis monde qui me manque c'est comme rentrer chez soi, heureux de faire votre connaissance chère grele heureux de savoir mes poèmes te plaire
12/12 06:55grele
Belle soirée zeste, au plaisir de vous lire... :)
12/12 06:53grele
Enchantée de faire votre connaissance :) J'aime beaucoup vos poèmes...
12/12 06:52grele
(C'est toujours beau l'amitié, même virtuelle... )
12/12 06:52zeste
c'est vrai chère grele yubanca aussi me manque et d'autres amis que je ne vois plus depuis mon absence
12/12 06:40grele
Bonjour Zeste, je crois que c'est Jacou qui sera content de vous revoir, j'ai déjà lu vos poèmes en cliquant sur "un poème au hasard" et Jacou les commentait souvent :)
12/12 06:38zeste
une longue absence me séparra de vous
12/12 06:37zeste
bonjours mes chers amis

Qui est en ligne