L'inconnue céleste de juillet
M'attire au plus près
Vers d’autres significations
De la canicule à l'arc-en-ciel
En électron libre
Dans l'enceinte
Je me décharge

De ce sourire violet en tête à tête
Entre un enfant bleu et la mort
Je me rappelle de cette course folle
La bouche encore pleine d'alcool
De cette fleur indigo qui se lève
Sous les larmes d'un fusil
Du pollen infiniment vert
Sous un drap blanc
Se faner à la nuit tombée

De ce souvenir bleu de ses yeux
Disparu dans un funeste mystère
Je me rappelle d'un sol en mouvement
Qui a perdu tous ses repères
De cette étendue
Émeraude et fauve
Chasser les nuages du ciel
La mer se retirer avec une vague
À l'écume d'une famine éprouvée

De cette terre bleue
À la fois
Amère et sanguine
Je me rappelle de cette berceuse
Incantatoire d'un souffre-douleur
L'herbe est toujours plus jaune ailleurs
Seul le tonnerre absout

Écrit par James Px
« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »Textes sous Copyright numéro 00048772-1
Catégorie : poèmes divers
Publié le 13/07/2017
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 14/07/2017 à 09:07:04
oh ce poème est terrible
marinette
Posté le 20/07/2017 à 12:07:02
le tonnerre un jour ou l'autre tonne
James Px
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

24/09 10:43Comtedesaintgermain
Je dois assister le Colosse, il y a des ennemis en vue.
24/09 10:42Comtedesaintgermain
Place à la Poésie mes amis : régalez-nous de vos féeries.
24/09 10:41jacou
Forcément...
24/09 10:40Comtedesaintgermain
Vous tournez autour du pot.
24/09 10:39jacou
Salut Cro !
24/09 10:38CRO-MAGNON
Je m'en vais de ce pas muser et m'amuser quelques moments, à vous revoir tantôt chers amis !
24/09 10:38jacou
Entre St-Hyacinthe, le C. des Bauges et A.-le-Jeune.
24/09 10:38Comtedesaintgermain
Pourquoi ce N patronyme d'un illustre personnage ?
24/09 10:37Comtedesaintgermain
Je ne le pense pas. G suivi de N et non de G
24/09 10:37jacou
Que j'essaie, Comte, de voir plus clair en vous.
24/09 10:35CRO-MAGNON
Gaël Germain
24/09 10:34Comtedesaintgermain
Sérieusement.
24/09 10:34Comtedesaintgermain
Vous avez écrit G suivi de N que cela signifie-il ?
24/09 10:32Comtedesaintgermain
Oui la Poésie martyre des cités.
24/09 10:31jacou
Bon, revenons à la poésie, maintenant... "Dans Arles, où sont les aliscams..." (Paul-Jean Toulet)
24/09 10:28Comtedesaintgermain
Je reprenais un des protagonistes de sa citation : je me voyais mal dire dans le dos comme un écureuil, toutefois j'aurais pu tout aussi bien dire qu'elle me casse les noisettes.
24/09 10:26Comtedesaintgermain
j'ai N Cad ?
24/09 10:24jacou
Oh ! Elle n'a pas été méchante, monsieur G.N...
24/09 10:23Comtedesaintgermain
De plus elle m'a critiqué pendant mes ablutions, dans mon dos comme une vipère.
24/09 10:22Comtedesaintgermain
Pas comprendre LA FRANCE !!!

Qui est en ligne

  • Membres :
  • eric
  • Et aussi :
  • 57 invités