Quand vous criez de Colère, Ô Seigneur,
Les vents se calment, les plages se figent
Les tonnerres deviennent silencieux,
Les cœurs se serrent !
Nous demeurons tous dans la crainte !
Nous sommes tous écrasés par votre présence !
Qui allez-vous punir, châtier, jeter dans l’abime ?
Nous pleurons, nous supplions, nous implorons ;
Pour certains il est trop tard,
Pour d’autres pas encore,
Et pour d’autres encore c’est incertain.
Nous nous jetterons tous à vos pieds,
Nous demanderons pardon,
Et même le plus noble esprit sans péché,
Se courbera pour se repentir.
Votre rugissement est plus puissant que l’explosion des étoiles,
Et un seul suffirait pour anéantir tout l’univers.
Nulle oreille ne supporte votre voix.
Vous êtes Tout-Puissant !
Je ne crains que Vous !
Pourtant, Ô Seigneur, Vous êtes amoureux.
Vous avez lié votre amour à vos créatures.
Vous ne châtiez pas le juste, le véridique
Ni même le pécheur et le menteur,
Mais sans cesse vous cherchez à les guider
Vers votre demeure.
Vous n’êtes pas en colère contre nos mauvaises actions,
Mais contre notre ignorance.
Vous êtes comme le père qui hurle de colère
Contre son fils mort pour avoir désobéi à son commandement.
Ce même commandement qui était établi
Pour éviter la mort.
Aucun coupable pour vous,
Mais tous des victimes.
Sans cesse vous nous protégez,
Vous êtes toujours notre bouclier et notre épée.
Mais nous, dans notre ignorance
Nous nous croyons assez fort
Pour combattre la mort.
Et nous mourrons !
Et Vous criez de colère !
Sans cesse vous nous bercez dans la paix,
Dans l’amour, dans l’espoir
Dans le bonheur, dans la lumière
Mais sans cesse nous nous croyons assez fort
Pour nous priver de votre réconfort.
Et nous mourrons !
Et Vous criez de colère !
Sans cesse vous nous assistez,
Et vous nous enseignez,
Éduquez, guidez,
Mais sans cesse nous nous croyons assez fort
Pour nous détourner de votre enseignement.
Et nous mourrons !
Et Vous criez de colère !
Qui est plus inquiet que Vous sur notre sort ?
Vous voulez que tous pénètrent dans la Lumière,
Dans la paix éternelle,
Mais nombreux sont ceux qui meurent !
Grande est votre peine !
Seigneur pardonnez notre ignorance et notre faiblesse.
Vous nous consolez avec vos bienfaits,
Partout se trouvent des magnifiques présents.
Pourtant nombreux sont ceux qui les détruisent.
Pardonnez leurs fautes ! Pardonnez notre faute !
Je vous en prie, ne châtiez pas celui qui chante pour Vous,
Celui qui rit pour Vous, celui qui Témoigne pour Vous,
Celui qui a des Louange pour Vous, Celui qui pleur pour Vous,
Celui qui éprouve pour Vous, Celui qui œuvre pour Vous,
Celui qui vit pour Vous, Celui qui meurt pour Vous !
Qui est plus miséricorde que Vous ?
Qui pardonne tout hormis Vous ?
Soyez miséricorde en vers nous à cause de votre promesse !
Pardonnez-nous à cause de votre promesse !

Écrit par Merci
Je me lave par le doute de cette saleté qui souillent mon corps de Vérité.
Catégorie : poèmes divers
Publié le 09/08/2018
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 09/08/2018 à 12:44:35
Toujours bien écrit, la foi aide dans l'inspiration poétique.
CRO-MAGNON
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

18/08 10:07Olivier RACHET
Bonsoir à vous poétesses et poètes, que la nuit vous soit douce, et inspirante !
18/08 08:28Yuba
Bonsoir tout le monde ici présent : visible ,invidible ou en visite ...
18/08 10:59TheLightOI
De la Belle Province De Québec ;)
18/08 10:58TheLightOI
coucou ;)
18/08 08:25lefebvre
Bonjour les poètes je vous souhaite une muse créatrice et amoureuse
17/08 11:28Olivier RACHET
Bonsoir à vous tous, je suis ravi de revenir parmi vous, c'est un plaisir de pouvoir savourer vos lignes et de vous faire partager les miennes...
17/08 10:25Zigzag
J'ai terminé la nouvelle que j'avis écrite!
17/08 10:25Zigzag
:) Aucune crème solaire ne peut remedier à cela.
17/08 06:22grêle
"J'ai attrapé un coup de soleil, un coup d'amour, un coup d'je t'aime..."
17/08 01:48Eleidora
Avec le temps ça passerait pour un coup de soleil aha
17/08 01:48grêle
D'ailleurs je vais regarder Pékin Express. Voyez comme je suis bas de gamme ;) Mdr. Bonne journée les miss enchanteresses :)
17/08 01:46grêle
Hihi non sinon je vais devenir rouge tomate...
17/08 01:45Eleidora
Oh parlons de notre chère moderatrice ;)
17/08 01:42grêle
et bonjour Mririda :) Deux poétesses que j'admire beaucoup
17/08 01:41grêle
Bonjour Eleidora :)
17/08 01:38Eleidora
Bonjour à tous :)
17/08 12:12grêle
Bonjour poétesse au grand coeur :)
17/08 11:59Yuba
Bonjour les amoureux des mots !
17/08 08:12grêle
A tous une douce journée aux envolées lyriques qui emportent l'âme jusqu'aux nuées...
17/08 06:18lefebvre
Je vous souhaite une belle journée de poésies

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 70 invités