Ton regard est une plaine
Qu’inondent des vagues de lumière,
Une nuée de flamants roses
Dans le couchant du soleil,
Une cascade de jonquilles
Qui ruisselle des collines.
Ton regard cache les ombres
Des années de tes absences
Quand je sondais les abysses
Des océans de mon âme,
Ton regard est une aurore
Où renaissent mes matins perdus
Quand j’explorais les vaisseaux
De mon cœur en perdition.
Tu es si belle ma vague
Roulant vers l’archipel
Où scintille orné d’étoiles
Le temple des amours éternels,
Tu es telle une aventure
Qui ne connaît pas de fin
Et s’invente chaque jour
Une odyssée sans retour.
Ton visage est une esquisse
Dans la main sûre d'un maître,
Un doux rayon de la lune
Posé sur la vague mourante,
Qui vont apprêter les teintes
Du nouveau monde à bâtir.
Ton visage, être de lumière,
Foudroie la nuit sortilège
Il fait lever les moissons,
Sur le dos mûr de la Terre
De partout où tu éclaires,
Des nuées d'enfants vont jaillir.
Ton visage est un liseré
De blessures irisées,
Qui, comme les lents sillons,
En des rides profondes,
Rend ses couleurs au plein jour.

Ton visage est prairie diaprée,
La brassée des feuilles rouges
Enlevées par l'âpre automne,
La saison saisie au passage
Du bonheur de tes yeux doux.
Ton regard est un ciel
Aux couleurs essentielles
Tantôt pur et limpide
Quand tout me semble vide
Il m'offre son soleil
Ses iris de miel.
Parfois il déménage
Sous ses paupières d'orage
Il pleut à fendre larmes
Des ruisseaux qui désarment
Tantôt il est zéphyr
Se chargeant de désirs.
Ton visage est mystère
Mirroir de l'univers
Il garde ses secrets
Sous de divins attraits
Des beautés qui transcendent.

Et moi, j'en redemande !
Ton regard est oiseau
Libre et sauvage gerfaut
Il trace de ses ailes
Les contours d'un ciel
Où tout devient crédible
Où l'amour est possible
Et bouger souvent je n'ose
Quand sur moi il se pose.
Ton visage est un rêve
Celui où toutes les nuits
J'arpente, l'âme ivre de vie
Les contrées lointaines
Et esclaves de ta présence
Brumeuse et bienfaisante.
Ton regard est un bercement
Un va et vient en continu
Qui m'enlace, m'embrasse
Jusqu'à couper mon souffle,
Le temps est alors suspendu
À cet instant de grâce.

Ton regard est un drap
Une enveloppe soyeuse
Où repose mon corps apaisé
Par une caresse divine
Et maîtresse de la cérémonie,
Lors s'éternise ce moment béni.
Ton visage, être lunaire
Orne mes songes d'un vent d'éternité
Qui soulève et purifie mon âme
Le sommeil se fait séduisant
À l'aurore, il ne me reste
Que les cicatrices de ton amour.

Ces voix sont une offrande
Aux amours qui s'en vont
Dans les violons du vent
Et reviendront nous ravir
Dans la barque des rêves
A la cinquième saison.

Eliosir, Jacou, suane, banniange

Un quatuor offert
Au génie de Schubert

Écrit par banniange
Quand le soleil de la culture est bas sur l'horizon,même les nains projettent des ombres de géant!
Catégorie : poèmes en duo
Publié le 08/10/2017
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 08/10/2017 à 21:50:38
C'est tout simplement somptueux !
:-)
Un bonheur.
Iloa Mys
Posté le 09/10/2017 à 08:42:31
oui un bonheur
et j'adore Schubert
merci à vous
marinette
Posté le 09/10/2017 à 09:03:04
Un superbe partage, merci à ce quatuor de rêve de nous offrir une si belle poésie.
lefebvre
Posté le 09/10/2017 à 12:33:45
Waw....sublime !

J'ai essayé de deviner qui a fait quoi ...difficile ...tant l'harmonie habite l'ensemble aussi bien dans le choix des mots que dans le rythme ...merci au quatuor pour ce régal !

Amitiés
yubanca
Posté le 10/10/2017 à 07:18:20
Merci à toutes et tous d'avoir lu et apprécié ce quatuor
banniange
Posté le 10/10/2017 à 12:33:59
À tous, merci pour vos commentaires précieux et je remercie les trois talentueux poètes Eliosir, Jacou, Banniange pour ce quatuor.
suane
Posté le 10/10/2017 à 18:11:29
Merci à la charmante et stimulante compagnie parmi laquelle j'ai posé un instant mes hardes de barde, j'ai nommé le big band : Suane, Eliosir et le maître de cérémonie Banniange !
Je remercie également les poètes lecteurs, collègues qui ont commenté ce quatuor.
Enfin, j'ai une pensée pour Schubert qui nous a permis de tous nous assembler sous son égide.
jacou
Posté le 10/10/2017 à 21:17:57
Lorsque l'on se retrouve en de si brillante compagnie, on se demande invariablement à un moment, ce que l'on fait là (je sais que ça vous ait déjà arrivé). Ce fut un peu mon cas, mais ce chalenge a été stimulant. Merci à tous les trois et aux lecteurs de ce long poème.
eliosir
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

23/10 05:23grele
J'aimerais écrire un poème sur nos filtres, la façon dont nous voyons la vie et qui nous touche, mais ne sais comment l'aborder... Si quelqu'un veut faire un duo sur le sujet, écrivez-moi un mp :)
23/10 05:21lefebvre
Bonsoir, merci grele pour le conseil, c'est vrai que l'hiver je me remets à la lecture, ça fait du bien de se plonger dans de belles histoires.
A s, tu as de la chance !
23/10 05:15grele
La chance As :) profitez-bien !
23/10 05:03As
bonjour à tous, le soleil est au rendez-vous chez moi :)
23/10 04:54grele
Bonjour Lefebvre, un livre est toujours un compagnon bavard et passionnant.. . C'est mon conseil en passant pour chasser la grisaille et l'ennui :) Belle soirée
23/10 08:40Shaim
Mokolo
23/10 06:55lefebvre
Bonjour les poètes, ce matin chez moi c'est un vrai temps d'automne, il pleut, il y a du vent et je m'em......
22/10 11:19jacou
Bonne soirée, douceurdevivre.
22/10 11:18douceurdevivre
bonne soirée a vous ;-)
22/10 11:18douceurdevivre
ca aurait pu oui
22/10 11:15jacou
Je pensais que c'était en rapport avec l'actualité.
22/10 11:15jacou
Ah...c'est par rapport à votre vie, désolé.
22/10 11:13douceurdevivre
Je ne vais pas raconter ma vie ici
22/10 11:13jacou
Quel individu ?
22/10 11:12douceurdevivre
oui le bien être sera qd le monde sera mieux fait et que cet individu ne pourra plus nuire a personne
22/10 11:11jacou
Fermons cette parenthèse, oui.
22/10 11:10douceurdevivre
la parenthèse est close
22/10 11:10jacou
Vous exprimez un mal-être.
22/10 11:09douceurdevivre
je comprend bien mais cette expression me le rappelle
22/10 11:08douceurdevivre
evidemment que c grave

Qui est en ligne