Ce voyage initiatique des montagnes d’il y a quelques années restera pour toujours dans mes souvenirs. J'étais seul là-bas, loin de ma maison. Et de route en route, d'hôtel en hôtel puis de chemin en chemin. Cette géante colline s'est érigée.

Quand je ferme les yeux
Je ne vois que toi
Un bout de pierre prétentieux
De l’anarchie tu es la loi

Quelques Lacs perdus ont fondu mon regard naïf, le faisant sangloter devant la grandiose Dame qui se tenait devant moi. Cette nature-là m'a usurpé en me donnant la promesse que j'appartiens moi-même à la nature.
Puis cette nature-là m'a envahi pour ne plus jamais me lâcher.
Est-ce que je suis de la nature ? Je ne crois plus maintenant, ou si peu. Mais je l'ai cru et c'est le plus important.

Lorsque tes pas se fracassent sur les pentes raides, montrant les faiblesses de ton corps mais que ton esprit veut y aller, là-haut. Une dispute entre ton corps et ton esprit. Entre ton corps et ton fantasme.

Voir cette vue. Regarder d'autres regards hallucinés : le regard des autres passant la langue pendue et les bras en étoiles.

Quand je ferme mes vieux yeux
Un bout de toi disparaît
Chaque année j’ai souhaité
Ton apparition à chacun de mes vœux.

Que ce soit les pics ou les plaines pour passer le passage des aigles, que ce soit ce cabanon habité qui soudain vient frapper ton être dans tout ce qu’il est. Que ce soit au pied, la chaleur, et au loin là-haut, la neige glacée. Que ce soit tout ça, les arbres, les rochers, le calme, le vide immense de plein.
Je veux affronter une nouvelle fois cette épuisante escalade des sens jusqu’à retrouver la magie d’être moi aussi de la nature.

Renvoie-moi là-bas, corps lourd et épuisant qui m’héberge. Je te le demande, moi, l’esprit qui crée tes rêves et tes douleurs.

Renvoie-moi me mettre à genoux devant cette Dame de roches et de puissance, faire face à son esprit, la laisser t’envahir, corps inutile. Laisse-moi me croire une nouvelle fois nature, que je lui appartienne et que je ne ressente rien d’autre que ta transpiration et le souffle de la terre.

Écrit par feuille_au_vent
à l'heure des feuilles mortes, la fumée est belle.
Catégorie : poèmes d'amour
Publié le 03/12/2017
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 03/12/2017 à 09:02:28
Nul combat n'est plus épanouissant que celui qui consiste à mettre en valeur dame nature.
Merci pour ce beau partage
Amitié
lefebvre
Posté le 03/12/2017 à 09:16:15
Ce magnifique poème me fait penser au clip de Björk "Joga", particulièrement au moment où la caméra zoom sur son coeur qui est en fait empli de nature grandiose. J'ai adoré et ai ressenti aussi cela dans ma vie, "d'être de la nature" :) Bravo Feuille_au_vent, direction mes favoris
grele
Posté le 03/12/2017 à 09:24:20
Le poème est sublime au sens esthétique : il dépeint bien l'avatar choisit et on prend plaisir à tâtonner sur les cimes en compagnie du poète qui fait le tour de son domaine, l'embrassant du regard, et en éprouvant matériellement le souverain règne. Nietzsche fut un grand marcheur des cimes : comme on respire mieux là-haut pour l'ardeur d'esprit, poétique ou autre ! Un grand merci Feuille_au_vent !
jacou
Posté le 03/12/2017 à 18:09:14
La nature vit en nous, et nous l'oublions trop souvent... Merci de cet écrit si majestueux, à l'image de cette Dame.
Zigzag
Posté le 03/12/2017 à 19:14:10
Un Superbe poème en adéquation avec la nature où tu domines en Petit Prince royal et serein. Il est vivant de beauté, bravo à toi.
suane
Posté le 03/12/2017 à 20:13:05
C est très beau
Masha
Posté le 03/12/2017 à 20:39:52
Oui Daniel, un combat pour elle, et dès fois contre elle pour s'amuser, même si on connait déjà le vainqueur...
feuille_au_vent
Posté le 03/12/2017 à 20:40:51
Merci beaucoup Grele, content de rejoindre vos favoris :)
feuille_au_vent
Posté le 03/12/2017 à 20:45:23
Merci pour ton commentaire Jacou, pourtant l'oxygène se fait un peu plus rare en hauteur, à croire que l'ivresse nous rend plus omniscient. Ou c'est juste la vue qui donne un regard lointain à nos pensées. En tout cas Nietzsche avait raison là dessus.
feuille_au_vent
Posté le 03/12/2017 à 20:47:15
Zigzag, il est difficile de croire qu'elle vit en nous encore de nos jours, quand on la compare à ce que nous sommes devenu. Merci pour tes gentils mots.
feuille_au_vent
Posté le 03/12/2017 à 20:51:31
Merci beaucoup pour ce commentaire Suane ! Loin de moi l'idée de dompter la nature, juste l'envie de la côtoyer, ce qui me manque trop souvent.
feuille_au_vent
Posté le 03/12/2017 à 20:52:14
Merci Masha pour ta lecture et content que ce poème te plaise.
feuille_au_vent
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

14/12 11:56grele
Merci à tous, gros bisous :*
14/12 11:42yubanca
Joyeux anniversaire Marine :)
14/12 10:57lefebvre
Bon anniversaire Marine et plein de bisous
14/12 09:13CRO-MAGNON
Bon anniversaire marine
14/12 08:49grele
Belle journée les poètes(ses) :)
14/12 08:33jacou
Bonne journée à tous en poésie !
14/12 06:41lefebvre
Bonjour, sans soleil et bien arrosé.
13/12 11:06yubanca
Je vous envoie plein de soleil...moi c'est la neige qui manque un peu beaucoup passionnément à la folie .....
13/12 07:29grele
Bonjour Daniel, moi je garde les volets fermés pour l'instant :)
13/12 07:16lefebvre
Bonjour, triste matin d'hiver
12/12 09:15yubanca
Ravie de te revoir par ici Zeste :)
12/12 06:56zeste
que du bonheur
12/12 06:56zeste
heureux de revoir ce jolis monde qui me manque c'est comme rentrer chez soi, heureux de faire votre connaissance chère grele heureux de savoir mes poèmes te plaire
12/12 06:55grele
Belle soirée zeste, au plaisir de vous lire... :)
12/12 06:53grele
Enchantée de faire votre connaissance :) J'aime beaucoup vos poèmes...
12/12 06:52grele
(C'est toujours beau l'amitié, même virtuelle... )
12/12 06:52zeste
c'est vrai chère grele yubanca aussi me manque et d'autres amis que je ne vois plus depuis mon absence
12/12 06:40grele
Bonjour Zeste, je crois que c'est Jacou qui sera content de vous revoir, j'ai déjà lu vos poèmes en cliquant sur "un poème au hasard" et Jacou les commentait souvent :)
12/12 06:38zeste
une longue absence me séparra de vous
12/12 06:37zeste
bonjours mes chers amis

Qui est en ligne