La braise incandescente achève de mourir
Je tisonne les cendres dans la cheminée
J'aime voir un feu incendier puis dépérir
Miroir de l'outrage qui défait nos années

Il y a de l'ardeur en la douce chaleur
Dites-moi si la vie ne contient pas cela ?
La rive étrange où nous précipitons nos heures
Nous laisse voir parfois un bonheur par delà

Il n'est de paradis que pour l'oiseau du nom
Et l'enfer nous étreint dans ce séjour sur Terre
Mais nous pouvons l'abattre et c'est notre renom
Ce pouvoir qui est nôtre en vertus solidaires

Le torrent des années ne nous laisse compter
(Un siècle d'abîmes corrompt nos volontés)
Que sur quelques beaux et très clos jardins d'été
Comme si l'éternité saluait la beauté

Aussi, passant, ne t'arrête pas de marcher
Qu'importe où tu vas dans le temps qui se divise
Ton espace est ta liberté à ne gâcher
Elle est avec l'amour ce qui te divinise

Écrit par jacou
le poète n'éveille pas le monde, il le berce
Catégorie : poèmes d'amitié
Publié le 14/07/2017
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 14/07/2017 à 11:26:09
J'ai un faible pour ces oiseaux du paradis ( comme fleurs) et nous sommes donc les maîtres de l'espace, les maîtres du temps et de nos vies...excellent...à méditer !

Amitiés
yubanca
Posté le 14/07/2017 à 11:57:13
Une belle poésie élégante et harmonieuse mais il m'est difficile de partager son harangue enthousiaste!
banniange
Posté le 14/07/2017 à 12:29:34
Je te remercie Yubanca pour tes mots ! Essayons de maîtriser ce qui nous dépasse dans la mesure de nos modestes moyens. Ce n'est pas une recette de bonheur, certes, mais de sagesse.
Amitiés.
jacou
Posté le 14/07/2017 à 12:31:23
Je te remercie Banniange pour ton commentaire très sympathique : il m'arrive parfois, tout mélancolique que je suis, d'espérer des lendemains meilleurs, mais non pas qui chantent !
jacou
Posté le 14/07/2017 à 14:15:11
Rêvons à nos lendemains plus heureux que nos hiers, ne reculons pas. Là où il n'y a pas de chemin, faisons en sorte d'en tracer un...Il est beau et posé ton poème, merci Jacou.
suane
Posté le 14/07/2017 à 18:51:59
Oui, tu as raison de rêver, Suane, merci à toi pour ces projets miroitants ! Que nous réserve demain ? Tout le plaisir de vivre est de n'en rien savoir !
jacou
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

24/09 10:43Comtedesaintgermain
Je dois assister le Colosse, il y a des ennemis en vue.
24/09 10:42Comtedesaintgermain
Place à la Poésie mes amis : régalez-nous de vos féeries.
24/09 10:41jacou
Forcément...
24/09 10:40Comtedesaintgermain
Vous tournez autour du pot.
24/09 10:39jacou
Salut Cro !
24/09 10:38CRO-MAGNON
Je m'en vais de ce pas muser et m'amuser quelques moments, à vous revoir tantôt chers amis !
24/09 10:38jacou
Entre St-Hyacinthe, le C. des Bauges et A.-le-Jeune.
24/09 10:38Comtedesaintgermain
Pourquoi ce N patronyme d'un illustre personnage ?
24/09 10:37Comtedesaintgermain
Je ne le pense pas. G suivi de N et non de G
24/09 10:37jacou
Que j'essaie, Comte, de voir plus clair en vous.
24/09 10:35CRO-MAGNON
Gaël Germain
24/09 10:34Comtedesaintgermain
Sérieusement.
24/09 10:34Comtedesaintgermain
Vous avez écrit G suivi de N que cela signifie-il ?
24/09 10:32Comtedesaintgermain
Oui la Poésie martyre des cités.
24/09 10:31jacou
Bon, revenons à la poésie, maintenant... "Dans Arles, où sont les aliscams..." (Paul-Jean Toulet)
24/09 10:28Comtedesaintgermain
Je reprenais un des protagonistes de sa citation : je me voyais mal dire dans le dos comme un écureuil, toutefois j'aurais pu tout aussi bien dire qu'elle me casse les noisettes.
24/09 10:26Comtedesaintgermain
j'ai N Cad ?
24/09 10:24jacou
Oh ! Elle n'a pas été méchante, monsieur G.N...
24/09 10:23Comtedesaintgermain
De plus elle m'a critiqué pendant mes ablutions, dans mon dos comme une vipère.
24/09 10:22Comtedesaintgermain
Pas comprendre LA FRANCE !!!

Qui est en ligne

  • Membres :
  • grele
  • Et aussi :
  • 58 invités