L'Occident voit mourir un soleil incendié
Mon cœur soupire après cet accident violet
Un voile emplit mes yeux pleins de larmes amères
Je voudrais quitter, mais ne puis, ce bord de mer

Les brumes d'Avalon où je quêtais mon graal
Vont bientôt se former au ciel de l'idéal
Je suis entré dans la forêt dont nul ne sort
Merlin m'y a jeté son plus merveilleux sort

Se peut-il qu'un cœur batte à l'unisson des hommes ?
Qu'un arbre ne mûrisse pas toutes ses pommes ?
Ces fruits que nous mendions et l'appétit coupable
Sont des ressorts précieux pour cette vie aimable

Oui, malgré tout, la vie nous offre un bel exil
Sur sa marge elle adore concevoir des îles
Où nous trouverons les chemins de la passion
Auprès de peintres qui étaient autant de lions

Je pense à Gauguin car je séjourne en Bretagne
La raison m'a poussé dans ces fraîches campagnes
J'ai voulu voir la ville sise au bord du monde
Ys où finissent les terres vaines et blondes

Ce que je sais périr veut un monde nouveau
Toutes les splendeurs d'un couchant, beauté des eaux
Mêlant leurs couleurs comme autant de teintes fières
C'est le vibrant suicide de tout l'univers

L'étoile lointaine m'a souri cette nuit
Je n'avais nul souci de revivre l'ennui
Que je connus naguère par un sort en contre
Des soirées de trop d'années sans nulles rencontres

J'ai vaincu la phobie qui me cloîtrait reclus
Dans la grande cité où la France a vécu
Ses heures de gloire et ses heures de combats
J'eus été communard en mourant ici-bas

J'écris sur le sable des mots qui se perdront
Ainsi que toute parole aux soirs des saisons
Je sais que rien ne vaut d'être vécu selon
L'angle obscur dont nous devisons dans les salons

Ma vie fut vécue selon des normes subtiles
Je n'attache aucun prix aux actes trop faciles
La complexité seule du vivant me destine
A chercher cet oubli des plages clandestines

Écrit par jacou
le poète n'éveille pas le monde, il le berce
Catégorie : poèmes d'amitié
Publié le 13/08/2017
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 13/08/2017 à 08:51:19
ce sentiment de finitude nous empêche de vivre pleinement
beau poème
marinette
Posté le 13/08/2017 à 08:56:17
Merci à toi Marinette, tu as bien raison.
Je te souhaite un bon dimanche.
jacou
Posté le 13/08/2017 à 09:37:27
Un poème d'une douce-amère mélancolie qui me plaît. Merci d'écrire si bien Jacou, bon dimanche
grele
Posté le 13/08/2017 à 09:44:18
Un poème évocateur, crépusculaire qui me fait songer aux méditations désabusées d'Oswald Spengler : Le déclin de l'occident(même si hélàs l'auteur aveuglé par le sens de l'histoire accorda ses faveurs à Benito Mussolini...).PLus récemment, si tu ne le connais Jean Guillebaud a écrit : "La trahison de l'occident", très abordable , très profond aussi!
Merci du partage!
banniange
Posté le 13/08/2017 à 10:55:41
Merci à toi Grele pour ton gentil commentaire. Je te souhaite un excellent dimanche.
jacou
Posté le 13/08/2017 à 11:04:02
Merci Banniange : si tu savais comme tu as le don d'un devin, car j'ai failli appeler le poème "Le Déclin de l'Occident" justement ! Mais bon, ça ne collait pas entièrement avec le sujet, même si, dans les teintes crépusculaires des nostalgies anciennes, je rejoins assez la thématique de la décadence du Vieux Monde, dans ce texte je veux dire, pas idéologiquement.
J'ai lu "Le Déclin...", livre à la fois fascinant et contestable, un peu daté mais quand même très riche d'aperçus culturels multiples, et plus ambigu que son titre ne le laisse croire. J'ai entendu parler du livre de Jean (ou Jean-Claude) Guillebaud, ça m'intéresse, je vais essayer de le dénicher, et je te remercie de ce conseil de lecture.
Bon dimanche à toi.
jacou
Posté le 13/08/2017 à 19:27:12
J'aime ce poème qui pleure ce qui est perdu (à jamais ?). C'est nostalgique et remarquablement bien écrit. Félicitations!
eliosir
Posté le 13/08/2017 à 20:44:47
Merci Eliosir ! Nous cherchons parfois à nous faire oublier, pour ne plus regretter ce qui a été perdu à jamais, ne pensant plus, ne respirant plus, dans l'espoir mélancolique de mettre fin à l'immense nostalgie qui nous habite.
Mais bon, ce qui meurt à l'Ouest, renaît à l'Est, et c'est un soleil rajeuni qui vient à nouveau ranimer le jeu.
jacou
Posté le 13/08/2017 à 21:26:29
Jacou beau poème en demi-teinte qui nous fait comprendre ce que nous infligeons à notre terre et par la suite aux générations futures. Belle nuit
Posté le 13/08/2017 à 22:28:21
Un beau poème où l'on se perd dans un labyrinthe de pensées, dans un invisible ailleurs de l'âme...Il y a un certain recul dans ton écrit et c'est cela que j'ai aimé. Il donne vraiment envie de se poser un instant face à l'océan. C'est la première chose que je m'octroie en vacances, faisant abstraction de tout, me laissant bercer par le vent. Merci Jacou, pour cette très belle lecture que je trouve fragile et parfaite !
suane
Posté le 13/08/2017 à 23:59:13
Merci Roserose dont je reconnais la signature quoique un drôle de lutin est fait disparaître pseudo et avatar !
Belle nuit à vous aussi.
jacou
Posté le 14/08/2017 à 00:10:03
Je t'adresse un très grand merci chère Suane pour ton commentaire que je trouve d'une parfaite sensibilité, tu as vraiment une approche pleine de tact pour le poème, et tu lis entre les lignes comme dans un main, décelant même des choses dont je ne me doutais pas lors de l'écriture, sans doute parce qu'elles sont inconscientes, mais elles te parlent à toi.
Le recul que tu interprètes est vrai, oui, et il y a aussi une part d'autobiographie que j'y ai discrètement glissé, faisant un mélange 50/50 narrateur fictif/moi-même.
En tout cas, tu as bien raison, la première chose à faire en vacances balnéaires, avant même de défaire les valises, est de courir se baigner !
jacou
Posté le 14/08/2017 à 10:36:19
Une réflexion profonde sur l'état de l'occident vu par un occidental. Est-ce une situation nouvelle ou bien la continuité de notre évolution? Si personne ne fait sauter la planète parions que nos successeurs aurons le même point de vue que nous tous.
TANGO
Posté le 14/08/2017 à 12:58:23
Merci Tango pour votre commentaire. Notre évolution suit son cours, l'Occident comme le soleil n'achève pas sa course, sans doute même la renouvelle-t-il pour s'insérer dans un monde que nous découvrons sous nos yeux, le monde d'aujourd'hui baigné de chaos. Je pense aussi que nos successeurs partageront le point de vue de leurs aînés, mais ils y verront plus clair dans le devenir de toute civilisation.
jacou
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

21/10 06:53eliosir
Je vous souhaite le bonsoir et mon foie vous dit adieu!
21/10 06:49CRO-MAGNON
Salut auguste Saint-Germain !
21/10 06:47eliosir
Oui, déjà un peu après le premier repas, le suivant ce soir va être encore plus extrème. Demain, je serai frais comme un hareng saur.
21/10 06:46CRO-MAGNON
T'as la gueule de bois lol
21/10 06:46eliosir
ça s'annonce bien, sanglant et chaud comme la braise ce poème!
21/10 06:44eliosir
OK Olivier, je termine tout cela demain entre deux cachets pour digérer.
21/10 06:42CRO-MAGNON
ELIO j'ai ecrit la 1ere partie de notre trio voir en MP, Jacou prend la seconde.
21/10 06:42yubanca
Merci Eliosir
21/10 06:39eliosir
Merci Yubanca et bravo pour votre beau poème que j'ai apprécié.
21/10 06:34yubanca
Agreable fin de journée de samedi à tous...et belle soirée pour ceux qui festivent...c hez moi une soirée au calme ...
21/10 12:20eliosir
Bon appétit à tous. Lefevre, une bien belle région que celle où se marient l'air, le liquide, la terre et la chaude folie qui va avec.
21/10 12:06jacou
Bon appétit à tous ceux qui vont se restaurer !
21/10 12:04eliosir
Je finirai demain le trio donc . Cela fait 34 ans que je bouffe des gosses dans mon boulot, je devrais réussir à composer avec ça.
21/10 12:02eliosir
Oui, les grandes occasions. Je vais festoyer à midi en famille et dans un restau ce soir pour les 80 ans de mon père. Demain, repos stomacal.
21/10 11:59jacou
Bon, si nous voulons composer un trio, laissons Olivier commencer, il sait dessiner une scène prenante...
21/10 11:58lefebvre
eliosir, le Champagne c'est chez moi , un brut Aubois, il n'y a rien de meilleur
21/10 11:57jacou
Le champagne des grandes occasions.
21/10 11:56jacou
Moloch : divinité cananéenne, sacrifice d'enfants pas le feu...
21/10 11:54eliosir
Ce sera plutôt champagne aujourd'hui Olivier.
21/10 11:51jacou
Voilà de quoi booster notre imagination.

Qui est en ligne

  • Membres :
  • suane
  • Modérateurs :
  • jacou
  • Et aussi :
  • 46 invités