Fallait-il encore que nous aimions la mer !
On nous pressait comme du bétail indécis
Plusieurs des nôtres en pleuraient, les yeux amers
Qui n'avaient parcouru que d'immenses prairies

Les rêves contrariés engendrent des mensonges
On enseigne aux enfants à corrompre l'histoire
Les plaines fertiles vont à l'ivraie qui ronge
Tout est pour l'homme la question du territoire

Les continents moquant nos marches incertaines
Avons-nous passé sous tant d'arches pour périr ?
Nous parvînmes à ces confins et leurs fontaines
Mais il y avait eu déjà d'autres empires...

Le soir je sors la flûte où je joue mes vieux airs
Peut-être engendrerai-je un art musical ?
J'ai l'impression que nos journées vont nous déplaire...
Ô s'embarquer c'était moisir à fond de cale !

Écrit par jacou
le poète n'éveille pas le monde, il le berce
Catégorie : poèmes tristes
Publié le 06/12/2017
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 06/12/2017 à 00:10:01
J'en ai des larmes aux yeux...Nous constatons le desatre depuis notre petite vie bien confortable mais sommes nous vraiment capables de comprendre la logique de ses migrants...hommes et femmes en compagnie d'enfants en bas âge qui mettent leur vie en péril pour rejoindre un eldorado qui n'existe que dans leur imagination ?

Merci Jacou pour ce sujet qui fait couler beaucoup d'encre...encore...

Amitiés
yubanca
Posté le 06/12/2017 à 07:27:02
"Fallait-il encore que nous aimions la mer ?" Superbe.
scyles
Posté le 06/12/2017 à 10:53:48
anecdote

J'en ai croisé deux
vers la déchetterie aux vêtements
sur ma commune d'adoption
dans le sud Est de la France
je suis retourné chez moi
pris deux pulls démodés en laine épaisse
deux bonnets Décathlon
deux vielles paires de pompes
encore en très bon état
mais que je ne portais plus
et leur ai filé

suis-je un passeur
ou un coeur

Tout ça discrètement
comme si c'était honteux

c'est illégal
mon cul

si la démocratie
est le régime le plus sain
l'obésité encéphale
a de beau jour devant elle
James Px
Posté le 06/12/2017 à 14:47:54
Migrants, immigrants, immigrés, émigrants, émigrés... chacun de ces mots a un sens différent. Le choix du titre est donc ici important: vous parlez des individus dont le voyage de leur pays vers un autre est en cours, rappelant que dans toute migration il y a un déchirement originel, ce dont le terme "immigré" rend moins directement compte. Partis de chez eux mais pas encore arrivés à destination, ils sont exposés à de grands dangers comme celui lié au transport maritime organisé par des passeurs souvent peu scrupuleux, comme l'illustrent les tragédies récentes qui nous reviennent à l'esprit. Certains d'entre eux sont prêts à mourir pour une vie dont beaucoup des ressortissants des pays qu'ils veulent atteindre ne voudraient pas pour leurs enfants... Je profite d'ailleurs de ce commentaire pour rappeler que, selon la Banque mondiale, les migrations internationales seraient bonnes pour l'économie mondiale car le montant total de l'argent envoyé par les migrants dans les pays en développement dont ils sont originaires, dit « transferts de fonds », équivaudrait à trois fois celui que les États dépensent en aide au développement...
Un émigré connu: le pape François, vivant au Vatican et venant d'Argentine!
Verdon
Posté le 06/12/2017 à 15:39:00
Jacou. Quelle tristesse tous ces gens qui arrivent de tous ces pays. Ils croient au père noêl et l'inverse se produit bien souvent. Comment arrêter tout cela j'ai bien peur qu'une solution soit difficile à trouver et malheureusement certains qui prétendent les aider en profitent pas seulement les passeurs mais "des gens bien éduqués"Merci pour ce poème et belle journée
roserose
Posté le 06/12/2017 à 17:16:13
Un poème prenant, qui parle d'un sujet qui nous concerne tous... merci de ce poème si engagé Jacou, j'ai peu à dire car les commentaires du dessus ont déjà souligné l'essentiel...
grele
Posté le 06/12/2017 à 17:31:36
Des mots très forts qui nous secouent jusqu'au fond des tripes.
Merci pour ce partage poignant.

émigrant= émigré
migrant = Qui passe d?un pays à un autre, en parlant d?une personne.
lefebvre
Posté le 06/12/2017 à 20:19:39
Un beau poème engagé qui fait froid dans le dos de tous ces pauvres gens dont la vie ne tient qu'à un fil...J'apprécie beaucoup ta dernière strophe qui me laisse le sentiment que quoi qu'il advienne, cet émigrant n'a plus rien à perdre et acceptera ce destin qu'il l'attend...Merci pour ces vieux airs que j'ai aimé entendre. Bravo Georges.
suane
Posté le 06/12/2017 à 21:23:24
Je te remercie Yubanca pour ta sensibilité et ton empathie si vive aux drames que connaissent nos sœurs et frères humains.
Amitiés.
jacou
Posté le 06/12/2017 à 21:24:14
Merci Scyles : avant de s'embarquer, encore faut-il avoir le pied marin...
jacou
Posté le 06/12/2017 à 21:25:43
Merci James Px pour votre témoignage d'homme debout et libre.
jacou
Posté le 06/12/2017 à 21:31:28
Merci beaucoup Verdon pour toutes ces précisions et informations que vous apportez : elles sont précieuses et peuvent enrichir un débat. J'ai voulu être le plus vague possible, car j'avais en tête aussi bien les "migrants forcés" que furent les esclaves déportés au cours des âges à travers des océans, que les Anglais et Irlandais qui migraient massivement au 19ème siècle vers l'Amérique et l'Australie, et bien entendu infiniment plus près de nous tous les Africains et Syriens ou Kurdes et j'en oublie qui tentent la traversée de la Méditerranée sur de véritables radeaux de la Méduse...
jacou
Posté le 06/12/2017 à 21:34:03
Je vous remercie Roserose : les migrations sont inscrites dans l'histoire humaine, dans les parcours divers que font les hommes au long des espaces et des époques, cherchant à trouver de meilleures conditions de vie...et puis il y a les parasites que vous mentionnez, vils exploiteurs de la détresse humaine...
Belle nuit à vous.
jacou
Posté le 06/12/2017 à 21:36:42
Merci Marine pour tes mots qui font toujours plaisir, je ne sais pas si je suis tant engagé que cela, mais la migration est inscrite je crois dans la génétique de l'Homme depuis toujours, depuis qu'il est sorti d'Afrique son continent originel, et a fini par atteindre l'Amérique il y a 30 000 ans au moins...
jacou
Posté le 06/12/2017 à 21:38:50
Merci vivement Daniel, tu as raison de préciser le sens exact du mot "migrer" : j'ai voulu uniquement peindre le voyage, à travers diverses époques imprécisées, et le déracinement de la terre natale souvent aimée, vers des horizons inconnus...
jacou
Posté le 06/12/2017 à 21:42:20
Merci beaucoup Stéphanie pour tes mots engagés et concernés : il faut toujours terminer par une note d'espoir en décrivant ce genre de situations, je trouve, et puis l'Homme est une créature d'espoirs intenses, alors imaginons des migrants qui réussissent leur transplantation à travers les mers et maintes vicissitudes...
jacou
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

14/12 11:56grele
Merci à tous, gros bisous :*
14/12 11:42yubanca
Joyeux anniversaire Marine :)
14/12 10:57lefebvre
Bon anniversaire Marine et plein de bisous
14/12 09:13CRO-MAGNON
Bon anniversaire marine
14/12 08:49grele
Belle journée les poètes(ses) :)
14/12 08:33jacou
Bonne journée à tous en poésie !
14/12 06:41lefebvre
Bonjour, sans soleil et bien arrosé.
13/12 11:06yubanca
Je vous envoie plein de soleil...moi c'est la neige qui manque un peu beaucoup passionnément à la folie .....
13/12 07:29grele
Bonjour Daniel, moi je garde les volets fermés pour l'instant :)
13/12 07:16lefebvre
Bonjour, triste matin d'hiver
12/12 09:15yubanca
Ravie de te revoir par ici Zeste :)
12/12 06:56zeste
que du bonheur
12/12 06:56zeste
heureux de revoir ce jolis monde qui me manque c'est comme rentrer chez soi, heureux de faire votre connaissance chère grele heureux de savoir mes poèmes te plaire
12/12 06:55grele
Belle soirée zeste, au plaisir de vous lire... :)
12/12 06:53grele
Enchantée de faire votre connaissance :) J'aime beaucoup vos poèmes...
12/12 06:52grele
(C'est toujours beau l'amitié, même virtuelle... )
12/12 06:52zeste
c'est vrai chère grele yubanca aussi me manque et d'autres amis que je ne vois plus depuis mon absence
12/12 06:40grele
Bonjour Zeste, je crois que c'est Jacou qui sera content de vous revoir, j'ai déjà lu vos poèmes en cliquant sur "un poème au hasard" et Jacou les commentait souvent :)
12/12 06:38zeste
une longue absence me séparra de vous
12/12 06:37zeste
bonjours mes chers amis

Qui est en ligne