La Châtelaine

Te souviens-tu, ma mie, nos jeux du temps jadis,
Nous parcourions les bois, innocence d'enfants,
Ou nous allions cueillir dans l'arrière-printemps
Des bouquets d'anémones mêlés de fleurs de lys.
Te souviens-tu encore ces parfums dans les champs
Quand la flore s'étend, que le soleil décline,
Timide je décrochais les fleurs de cardamine
Sur ta jupe en chambray soulevée par le vent.

Tu te souviens, je crois, de mes tendres approches,
De tes sourires en coin, de tes rires moqueurs
Quand ma main s'approchait bien trop près de ton coeur,
Je m'en allais rageur les poings au fond des poches.
Je me souviens, oh oui, tes taches de rousseurs,
Que mes amis raillaient, mais qui me plaisaient tant,
Et quand tu enrageais, du haut de mes dix ans,
Je les défiais, furieux, d'un doigt accusateur.

Souviens-toi, mes histoires de monstres sanguinaires,
Dans les sentiers morbides de la ferme familiale
Ou les arbres ancestraux des forêts domaniales
Donnaient à mes récits une macabre atmosphère.
J'ai gravé nos prénoms sur l'écorce d'un chêne
Ou bien d'un sycomore, ma mémoire n'est plus,
Et sur son lit de mousse tendrement étendus,
La brise était légère et la forêt sereine.

Je me souviens surtout la fin de notre histoire,
Où cette rentrée septembre, on m'a changé d'école
Mon père dut quitter le domaine agricole
Pour rejoindre la ville: j'ai fait semblant d'y croire.
Non, nous ne boirons plus l'eau glacée des fontaines,
Ni nous ne flânerons, dans les sous-bois vermeils,
Nous n'écouterons plus la forêt qui s'éveille
Moi, enfant d'employé, toi jeune châtelaine.

Écrit par namathhura
tenir et durer
Catégorie : poèmes d'amitié
Publié le 13/06/2017
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 13/06/2017 à 14:32:11
une histoire d'amour et de destin contrariée par la naissance ;

la châtelaine et l'employé , connue mais bien contée
Tyna
Posté le 13/06/2017 à 18:34:18
Merci pour cette histoire, la dernière strophe me plaît. J'ai aimé.
suane
Posté le 13/06/2017 à 22:06:01
Poème délicat, d'un charme serein. Merci de le partager. Un écho de Rimbaud, un écho de D.H. Lawrence, font une belle résonance.
jacou
Posté le 13/06/2017 à 22:36:45
je relis et je me dis que ne pas parler de châtelaine dans le titre garderait le "suspense" sur son identité qui n'est révélée qu'au dernier vers , non ?
Enfin c'est ma pensée , pas obligé de l'approuver, sourire
Tyna
Posté le 14/06/2017 à 13:05:48
Tyna, j'aime ce mot "châtelaine" c'est un poème à lui seul, mais vous avez peut-être raison, le titre m'est apparu naturel, je pense qu'il embellit, ....un papier cadeau,!!!.

Merci Jacou,c'est juste, c'est un texte serein, apaisée, sans aucune rancune, dans différente circonstance nous avons connu une expérience identique.

Merci Suane, ma préférence poétique serait plus dans la première strophe, ainsi il faut que la dernière soutienne l'édifice, donc plus solide, charpentée, concrète. Ce texte est la synthèse de nombreux clichés que j'ai ,enfin, développés et transposés bout à bout.
namathhura
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

21/10 06:53eliosir
Je vous souhaite le bonsoir et mon foie vous dit adieu!
21/10 06:49CRO-MAGNON
Salut auguste Saint-Germain !
21/10 06:47eliosir
Oui, déjà un peu après le premier repas, le suivant ce soir va être encore plus extrème. Demain, je serai frais comme un hareng saur.
21/10 06:46CRO-MAGNON
T'as la gueule de bois lol
21/10 06:46eliosir
ça s'annonce bien, sanglant et chaud comme la braise ce poème!
21/10 06:44eliosir
OK Olivier, je termine tout cela demain entre deux cachets pour digérer.
21/10 06:42CRO-MAGNON
ELIO j'ai ecrit la 1ere partie de notre trio voir en MP, Jacou prend la seconde.
21/10 06:42yubanca
Merci Eliosir
21/10 06:39eliosir
Merci Yubanca et bravo pour votre beau poème que j'ai apprécié.
21/10 06:34yubanca
Agreable fin de journée de samedi à tous...et belle soirée pour ceux qui festivent...c hez moi une soirée au calme ...
21/10 12:20eliosir
Bon appétit à tous. Lefevre, une bien belle région que celle où se marient l'air, le liquide, la terre et la chaude folie qui va avec.
21/10 12:06jacou
Bon appétit à tous ceux qui vont se restaurer !
21/10 12:04eliosir
Je finirai demain le trio donc . Cela fait 34 ans que je bouffe des gosses dans mon boulot, je devrais réussir à composer avec ça.
21/10 12:02eliosir
Oui, les grandes occasions. Je vais festoyer à midi en famille et dans un restau ce soir pour les 80 ans de mon père. Demain, repos stomacal.
21/10 11:59jacou
Bon, si nous voulons composer un trio, laissons Olivier commencer, il sait dessiner une scène prenante...
21/10 11:58lefebvre
eliosir, le Champagne c'est chez moi , un brut Aubois, il n'y a rien de meilleur
21/10 11:57jacou
Le champagne des grandes occasions.
21/10 11:56jacou
Moloch : divinité cananéenne, sacrifice d'enfants pas le feu...
21/10 11:54eliosir
Ce sera plutôt champagne aujourd'hui Olivier.
21/10 11:51jacou
Voilà de quoi booster notre imagination.

Qui est en ligne

  • Membres :
  • suane
  • Modérateurs :
  • jacou
  • Et aussi :
  • 43 invités