C'était un soir ou une nuit, je ne sais plus exactement
Ma tête était trop pleine, elle échappait à l'espace temps.
Un nouveau week-end morose devant moi se profilant,
Deux jours de totale phase avec le divan, rien d'autre n'était plus réjouissant.

Troublant le silence, coupant ma mollasserie,
Retour à la réalité, le son du carillon retenti.
Des amis venus à la rescousse, ils vont devoir se démener,
Car c'est moi qui vais devoir conduire, je ne pourrais pas y échapper.

Lancé sur un réseau social, deux jours précédemment,
L'invitation pour un anniversaire, je sens le truc mal organisé.
Pour moi ce sera non, pas envie de voir du monde, ne serai-ce qu'un court moment
Je préfère la solitude et la compagnie de mon canapé.

Je me sens pourtant obligé, à force de rester entre quatre murs cloîtré
Je vais finir par être associable, ça je le sais.
J'ôte mon pyjama, enfile mes habits de soirée,
Personne n'a encore fini son expiration, que je suis déjà fin prêt.

La route file, nous sommes sur le point d'arriver.
Les pieds à peine posés à l'intérieur,dès lors je voudrais m'en retourner.
Trois clampins autours du bar sirotant leurs verres de lait,
Sur les coups de pression je reste encore un peu,ensuite j'aviserai.

C'était sans compter les coups que le destin peut parfois nous jouer,
Accompagnée d'une horde de copines,je vois la belle s'avancer.
Je la sens ici au même titre que moi,forcée
Lisant dans ses yeux comme une envie de partir, l'air totalement désabusée.

Les minutes passent, mais sur elle mes yeux restent fixés,
Je ne suis pas le seul,tous par sa présence sont presque envoutés.
A chaque instant pour elle, une nouvelle invitation à venir danser
Elle refuse poliment, renversant les chevaliers de leurs destriers.

Il est facile de voir que par elle tout mon être est captivé,
Je dois aller voir la belle, le pari m'est lancé.
Lui parler et la faire rigoler,
Ce sera ma mission, je viens de l'accepter.

En fin stratège je prends mon temps, ne cessant de l'observer
Scrutant minutieusement chaque geste, émotion ou trait
Je finis par déceler enfin la faille sur son visage,
Un tic naturel qui embellit la morne soirée et son paysage.

Alors qu'elle est en pleine discussion,l'espace d'une demi-seconde,
Comme ces enfants imitant les animaux, faisant rire tout le monde,
Ses deux joues se rapprochent,formants de ses lèvres la moue du poisson.
Ce sera ma chance, je décide de passer à l'action.

Traversant la salle, contournant les invités,
J'arrive à sa hauteur, ne me voyant pas, je suis posté derrière elle
Approchant doucement mon visage et lui susurrant à l'oreille
"J'adore quand tu fais la moue du poisson,je suis sur que personne d'autre ne l'a remarqué".

Stupéfaite, telle une rebelle, elle se retourne prestement.
Voulant me fusiller du regard, l'air courroucé
Mais je suis déjà loin, je ne serai pas l'un de ces prétendants cavaliers
Déboussolée,elle ne comprends rien de ce qu'il c'est passé exactement.

M'éloignant peu à peu,je la sens dans la pénombre me chercher.
Je finis par tourner la tête, nos regards viennent à se croiser.
Rentrant les joues,exhibant mes babines,j'imite le poisson également.
La colère laissant place à la surprise, elle sait qu'elle vient de se faire piéger.

Retournant vers les piliers de bar qui m'ont accompagné,
J'ai failli à ma mission, j'ai lamentablement échoué.
Tous sont hilares en me voyant arriver,sauf moi qui ai plus que tout envie de rentrer.
Rejoindre Morphée,tout oublier, voilà mon souhait

Un silence s'installe, mes oreilles apprécient que la musique vienne a cesser
Pendant ce laps de temps, elles peuvent se reposer .
Et soudain,comme un éclair au travers de l'obscurité,
Le rire de la belle éclate,elle en est surement la première étonnée!

Nous sommes sur le point de partir,je la vois près de moi arriver.
Merci de tout cœur d'avoir embelli ma soirée.
Tout sourire maintenant, nous passons du temps à échanger.
Je lui explique le but de ma mission, elle me confirme que j'ai excellé.

Nous retournons nos talons maintenant,
Aucun prochain rendez-vous ni numéros de téléphone échangés
Ce n'était pas mon objectif, juste la faire rire à pleine dents,
Surement une bonne avancée pour chacun, je ne veux plus aucun week-end seul avec mon canapé!

Écrit par tigrou
Seul la vérité me rendra libre
Catégorie : poèmes divers
Publié le 09/10/2018
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 09/10/2018 à 16:24:39
Il me semble avoir reconnue cette " moue du poisson" : autour de moi je vois les jeunes filles la faire avant de se prendre en selfi ...mais dans le poème elle devient toute une histoire !!
Bravo Tigrou !
Yuba
Posté le 09/10/2018 à 20:29:21
tiré du canapé pour une soirée qui ne finit pas en queue de poisson.
fee-de-ble
Posté le 10/10/2018 à 08:15:03
On nage dans le bonheur après cette longue lecture qui nous fait atteindre une rive pleine de vies.
amitiés
lefebvre
Posté le 11/10/2018 à 07:13:46
merci tigrou
marinette
Posté le 11/10/2018 à 11:17:52
Merci à tous pour vos commentaires, je m'y remets doucement :)
tigrou
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

21/10 08:02grêle
Et voici un message pour Titi89 : votre pseudo a été changé, pour vous connecter il faut désormais taper en login votre nouveau pseudo.
21/10 08:00grêle
Bonjour à tous, si quelqu'un veut tenter avec moi un duo acrostiche-abécédaire (Chaque lettre de l'alphabet en début de vers), ce serait avec grand plaisir...
21/10 07:04lefebvre
Bonjour les poètes, je vous souhaite un beau dimanche
20/10 08:18roserose
bonsoir à tous et belle nuit
18/10 11:20Yuba
Bonjour et agréable journée à toutes et à tous !
16/10 12:46grêle
Bonjour Marine, Assia et les autres poètes dont la plume fait ressortir les trésors de l'âme :)
16/10 09:50Yuba
GRAND bonjour à toi Marinette tu es toute excusée..pren ds soin de toi ...bonjour tout le Monde :)
15/10 04:40marinette
bonsoir mes amis je suis désolée de ne pouvoir commenter, ma vie est tumultueuse et immobile c'est terrible, je vous embrasse
15/10 09:59Yuba
Bonjour et bon début de semaine les ami(E)s :)
15/10 07:58lefebvre
Je vous souhaite une belle journée
14/10 11:38suane
Merci Daniel, Yuba et Grêlette et bonsoir à tous. Le temps d'un éternel instant, que votre nuit soit douce...
14/10 10:51suane
Toujours aussi cro-mignon !? Lol. J'en doute pas...Coucou Cro !
14/10 10:50jacou
Bonsoir Mister Cro, comme tu peux le constater : oui !...
14/10 10:31CRO-MAGNON
Bsr Bonnie et Clyde de la poésie, retour au bercail !
14/10 10:50Yuba
Bonjour Ahmed ,bonjour Daniel et bonjour les poètes ...aujourd'hu i fête des choses , c'est le ciel qui arrose ;)
14/10 09:41barateur
Bonjour et bon dimanche à toutes et à tous...
14/10 09:37lefebvre
Bonjour les poètes, je vous souhaite un beau dimanche
13/10 10:23Yuba
Bonjour la compagnie ...ravie de votre retour Jacou et Suane !
13/10 08:15grêle
Bonjour à tous et à Suane et Jacou, le duo poétique qui a manqué au site :)
13/10 07:32lefebvre
Suane, Jacou quelle belle surprise ce matin, très heureux de votre présence enfin ! je vous souhaite une belle journée avec mon amitié

Qui est en ligne

  • Membres :
  • Leto
  • Et aussi :
  • 93 invités